Immobilie Achat, Vente, Location, Canada
Publié le 23 Septembre 2020 à 04h00 - 770 clics

Location meublée : Quelle fiscalité choisir et comment ?

La fiscalité est un point important surtout lorsqu’il s’agit d’un investissement en LMNP. Les particularités de ce statut offrent de nombreux avantages. Il faut néanmoins faire des choix pour pouvoir optimiser ses profits. Et comme les loyers ne sont pas considérés comme étant des revenus fonciers, mais plutôt des Bénéfices Industriels et Commerciaux, il y a des spécificités à savoir par rapport à cela.

Pourquoi le régime micro-BIC ?

Ce régime est tout d’abord valable pour les propriétaires de LMNP qui gagnent 70 000 euros par an en termes de loyers (170 000 euros pour les résidences tourismes). C’est le régime qui peut les faire profiter d’un abattement pouvant aller jusqu’à 50 % des recettes issues de la location. Ce pourcentage atteint tout de même 71 % toujours au niveau des résidences tourismes et chambres d’hôtes. Il s’agit en quelque sorte d’une estimation de toutes les charges. Ce qui fait qu’un amortissement n’est plus possible. C’est donc un régime simple à appliquer ne nécessitant pas beaucoup de calcul. Pour y être assujetti, il suffit de renseigner ses recettes par l’intermédiaire du formulaire « déclaration n° 2042 C ». Le fisc réalisera alors les calculs nécessaires. Plus d’infos sur https://location-meublee-fiscalite.com/

Pourquoi le régime réel simplifié

Dans l’idée où les charges et l’amortissement dépassent les 50 %, il est possible d’obtenir un abattement plus important grâce au régime réel simplifié. C’est sans doute le choix le plus intéressant, car même avec des revenus inférieurs à 70 000 euros il est toujours possible d’opter pour cette option. Le régime réel simplifié est surtout avantageux, car il permet au propriétaire de détailler les charges comme les frais d’entretien, les charges de copropriété, les intérêts d’emprunt et les frais de notaire, etc. Ainsi, il sera possible de déduire tout cela de son assiette fiscale. En outre, il sera aussi possible de prendre en compte l’amortissement du bien dans ses calculs pour alléger encore plus la redevance auprès du fisc. Pour s’inscrire sous ce régime, c’est le formulaire de déclaration spéciale n° 2031 qu’il faut remplir. Bien qu’il soit plus difficile de faire le bilan pour ce régime, c’est plus avantageux.

Bref, ces informations devraient aider les propriétaires à faire le bon choix quant au régime fiscal à adopter. Une préférence se dégage souvent pour le régime réel simplifié.

Les publications similaires de "Achat au Canada"

  1. 25 Août 2020Trouver des locaux qui rentre dans son budget893 clics
  2. 3 Juil. 2020Des possibilités de location de bureaux partout en France1109 clics
  3. 3 Nov. 2018L'immobilier Basque5095 clics
  4. 28 Mai 2017Qu'est ce qu'un bail 3/6/9 ?2793 clics
  5. 6 Fév. 2016Quel est le prix d'un garde meuble ?2633 clics
  6. 10 Oct. 2015Au Canada, les chambres d'enfants sont immenses !4580 clics
  7. 16 Juil. 2015Au Canada, nous misons sur la qualité de nos biens immobiliers2809 clics
  8. 2 Juin 2015Au Canada, de nombreuses maisons ont des spas.2311 clics
  9. 6 Mai 2015Amiaud Immobilier, agence immobilière canadienne4422 clics
  10. 27 Avril 2015Le logement étudiant au Canada2185 clics